/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $11 CAD  or more

     

1.
De l’autre côté de la fenêtre Il y a le vert des collines Où j’irais poser mes pieds Pour y cueillir tous ces bleuets De l’autre côté de la fenêtre Il y a l’eau des lagunes Où les enfants vont nager Ils ne s’inquiètent encore de rien C’est à me rendre folle Que de me laisser les regarder C’est à me faire croire qu’on me vole Les restes de ma liberté De l’autre côté de la fenêtre Il semble y avoir un monde Où seuls les gens libres Peuvent goûter au soleil De l’autre côté de la fenêtre Il y a un vent du sud Qui cherche à bercer Mes cheveux jusqu’à les mêler (bis) C’est à me rendre folle Que de me laisser les regarder C’est à me faire croire qu’on me vole Les restes de ma liberté (bis)
2.
Tant qu’il y aura l’horizon pas trop loin J’aurai trouvé ma maison pour de bon J’y construirai un salon assez grand Pour y voir grandir nos enfants Je laisserai résonner longtemps Les notes de chaque instrument Veux-tu qu’on prenne un bateau On s’en va pis on fait des flots Veux-tu m’tenir la main Un voyage à la fois J’ai besoin de toi pour mon refrain Veux-tu chanter avec moi Tant qu’il y aura la mer devant moi J’aurai toujours un repère quand ça va pas J’installerai une fenêtre assez grande Pour voir les marées monter et descendre Je poserai un foyer dans la chambre Pour les froides soirées de septembre Veux-tu qu’on prenne un bateau On s’en va pis on fait des flots Veux-tu m’tenir la main Un voyage à la fois J’ai besoin de toi pour mon refrain Veux-tu chanter avec moi Chanter avec moi Tant qu’il y aura tes yeux me regardant J’y retrouverai le bleu de l’océan
3.
Se sentir seule Au milieu de la foule On se fout de ma gueule Je "fit" pas dans le moule Pour rester polis On me parle léger Sans trop de soucis Je les laisse m’aborder Le monde est ensemble Le monde est sans moi J’ai besoin de monde Mon monde à moi Même à la maison Je suis étrangère On a oublié mon nom J’ai préféré le taire Pas même conscients Que je ne suis plus aux alentours Sans prendre le temps De venir faire un tour Le monde est ensemble Le monde est sans moi J’ai besoin de monde Mon monde à moi Le monde est ensemble Le monde est sans moi J’ai besoin de monde Mon monde à moi Quand les grands espaces Me bercent en silence Quand les gens qui passent Brillent par leur absence Pas toute là Ni eux, ni moi Il vaut mieux partir Le monde est ensemble Le monde est sans moi J’ai besoin de moi Autour de moi Mon monde à moi Mon monde à moi Mon monde à moi
4.
Un instant 04:00
J’ai voulu t’apaiser T’aider à respirer Juste un peu consoler Ton petit coeur brisé J’ai voulu t’attendre Mais j’ai cru comprendre Que tu ne voulais pas t’y rendre Viens-t’en on va s’étendre (bis) La lumière du soleil éblouit nos yeux Les couleurs du ciel nous enveloppent tous les deux Et on est ensemble un instant Et on est heureux en même temps J’ai trouvé ton sourire Je me suis mise à rire Quand j’ai perçu le désir Qu’on partageait sans se le dire J’ai laissé la nuit Bercer nos esprits Pour oublier le bruit Causé par tes ennuis (bis) La lumière du soleil éblouit nos yeux Les couleurs du ciel nous enveloppent tous les deux Et on est ensemble un instant Et on est heureux en même temps La lumière du soleil éblouit nos yeux Les couleurs du ciel sont les mêmes que tes cheveux Et on est ensemble un instant Et on est heureux en même temps
5.
Elle 03:27
Elle Elle est tellement jolie Elle t'apporte la folie Que tu cherchais Elle Émane une douceur Qui ravive ton coeur Comme tu voulais Et elle ce n'est pas moi Et elle je lui en veux pas Je la trouve belle et je vois Que je ne serai pas celle À qui tu diras devant l'autel Marie-moi Elle Elle a les yeux qui parlent Elle est le parfait scandale Qu'il te fallait Elle Te réapprend à vivre De ses bras elle t’enivre T’éloigne des excès Et elle ce n'est pas moi Et elle je lui en veux pas Je la trouve belle et je vois Que je ne serai pas celle À qui tu diras devant l'autel Marie-moi Elle Elle te blessera peut-être Elle causera les tempêtes Comme j'l'aurais fait
6.
Je suis arrivée à bon port J'ai sorti ma guitare J'ai enchaîné les histoires À raconter La pluie venait de commencer C'était sombre à Petite-Vallée Seule sur la rive je me suis mise À chanter Petite-Vallée en silence Je reviendrai en juillet Une bonne année je te le promets Maintenant je remonte la pente Sans trop savoir où je vais C’est pas une Gaspésie que j’connais Le village en chanson dormait Sans entendre un son, je marchais Pour trouver l'oursin parfait À rapporter J'ai fouillé dans mes vieux cahiers J'y ai retrouvé des pensées Quelques mots pour bien s'accorder À mon ukulélé Petite-Vallée en silence Je reviendrai en juillet Une bonne année je te le promets Maintenant je remonte la pente Sans trop savoir où je vais C’est pas une Gaspésie que j’connais
7.
Madeleine 04:34
De retour de voyage Je reviens tranquille Un rite de passage Avant la ville Qui grouille et fourmille tout autour Je m'éloigne de toi mon amour Au milieu de la route Je m'arrête ici J'élimine les doutes D'être partie N'empêche que j'ai le cœur lourd Je vais m'ennuyer de toi mon amour Et en attendant Regarde bien par la fenêtre Dès que s’achèvera le printemps Je risque de réapparaître Et en attendant Je saurai bien te reconnaître Dès que j’entendrai le vent Chanter le nom de mes ancêtres À chaque kilomètre Les mêmes images Qui me reviennent en tête Comme ton visage Et l'envie de faire demi-tour Pour revenir vers toi mon amour Sortie du tourbillon Je vis les vacances Je dois faire abstraction De la distance Qui sera entre nous jusqu’au jour Où je reviendrai chez toi mon amour Et en attendant Regarde bien par la fenêtre Dès que s’achèvera le printemps Je risque de réapparaître Et en attendant Je saurai bien te reconnaître Dès que j’entendrai le vent Chanter le nom de mes ancêtres Je continue mon chemin Sans cacher ma peine Tu ne seras jamais trop loin Madeleine Pour voir la pleine lune dans ta cour Garde une place pour moi mon amour
8.
Émeraudes 04:05
Y’a pas d'endroit trop grand Pour se retrouver seule Y’a pas d'espace vacant Pour toutes les âmes en deuil Y’a pas que la forêt Qui abrite les ours Y’a pas que les marais Qui me donnent la frousse Le cours d'eau fait du vacarme La chute en vivacité J'y ai déposé mes larmes Émue par toute la beauté Y’a les voix que j'entends À travers les arbres Y’a les humains présents Ou ce n'est que des palabres Y'a le soleil qui revient Réveiller mes orteils Y'a les trop courts matins Prise entre deux sommeils Le cours d'eau fait du vacarme La chute en vivacité J'y ai déposé mes larmes Émue par toute la beauté Y'a ceux qui auront osé Plonger dans la rivière Y'a moi qui suis restée Perchée sur la même pierre Y'avait l'absence du vent Par une journée trop chaude Y avait l'oubli du temps À la rivière aux Émeraudes
9.
Deadline 02:58
Figer le temps A travers les clichés que je prends Pour te garder présent Plus longtemps Verser des larmes Quand je dois me défaire de tes bras Noués autour de moi Va-t’en pas On vit toujours sur un deadline On attend le départ T'es passé comme un show de boucane Et maintenant tu repars Étirer la fin Ajouter des minutes au compteur En oublier les heures Avant que ça meure Écouter encore Les airs qui servent de trame sonore À notre parfait décor Dans le noir On vit toujours sur un deadline On attend le départ T'es passé comme un show de boucane Et maintenant tu repars Ne pas dormir Préférer garder les yeux ouverts Le ciel tourne à l'envers Redevient clair Mais t'es parti T'as pris le bateau comme promis Je suis tombée dans l'oubli C'était fini
10.
Tu ne m’aideras jamais À garder toute ma tête À avoir l’air moins bête Les soirs où ça me tente pas Tu ne m’aideras jamais À avoir fière allure À perdre ma tête dure Les soirs où j’veux rentrer chez moi Tu me fais parler fort Tu m’incites à embrasser Le gars ou la fille d’à côté Tu me changes en bilingue Tu me fais adopter Le parfait accent acadien, “mô m’fa rien” Tu ne m’aideras jamais À devenir plus sage À me mettre à l’ouvrage Quand j’en ai plein les bras Tu ne m’aideras jamais À rester bien tranquille À ne pas perdre le fil Quand j’sais pu où j’m’en vas Tu me fais pleurer Tu me fais coucher dans mon char Les deux fenêtres à moitié baissées Tu me prends toute mon cash Tu me donnes des “flash back” Les lendemains de grosses veillées Tu ne m’aideras jamais Que tu viennes en drink ou shooter L’apéro commence de bonne heure Quand on est chum avec toi Tu ne m’aideras jamais Que tu t’appelles rhum ou vodka Vin blanc, bière forte ou tequila J’pense j’ferais mieux de m'éloigner de toi
11.
J’écarte la peur en passant J’écoule les heures en chantant encore Les récits que j’ai construits Toujours les mêmes histoires Qui meurent avant d’avoir mûri J’essaie d’éloigner le danger J’étire les fins de journées trop tard J’ai l’insomnie camouflée C’est souvent le cafard Qui me garde éveillée Mes températures Se calculent en accords Mes égratignures S’harmonisent à mon corps Ma plus grande armure C’est ma voix Je tâche d’éviter le pire Je cache l’envie de m’enfuir ailleurs J’ai nulle part où atterrir Avant que la noirceur Fasse frémir mon coeur J’assume mes vents de folie J’accepte où j’en suis et qui je suis J’ai l’étoffe d’une guerrière J’suis passée au travers De mes pires hivers Mes températures Se calculent en accords Mes égratignures S’harmonisent à mon corps Ma plus grande armure C’est ma voix

credits

released August 30, 2019

Paroles et musique : Marie-Ève Laure
Réalisation et mixage : Jean-François Beaudet
Matriçage : Philip Gosselin, Le Lab Mastering

Photos : Jean-Philippe Sansfaçon
Stylisme : Marie-Pier Meilleur

Production : Marie-Ève Laure
Maison de disques, éditions, spectacles : Pierre-Luc Durand, Quartier Général
Relations de presse : Philippe Renault, Mauvaise Influence
Promotion radio : Simon Robitaille, Taxi Promo
Design web : Domino Santantonio

license

all rights reserved

tags

about

Marie-Ève Laure Montreal, Québec

Sa folk-pop qui flirte souvent avec le country respire le grand large et les road trips, pas étonnant que la majorité de ses chansons soient nées en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Récits de voyages, amours impossibles, Marie-Ève Laure se livre dans une quête personnelle authentique et touchante. ... more

contact / help

Contact Marie-Ève Laure

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Marie-Ève Laure, you may also like: